• S'Informer

  • 1

Securite routiere actualites large

 

 

 

Ce qui va changer en Moselle en 2018 !

Collèges rénovés, maintient des infrastructures routières, augmentation des contrôles et des nombres de radars, aider les jeunes agriculteurs à s'installer...

Des collèges rénovés, davantage d'aides aux collectivités ainsi qu'une nouvelle politique en faveur de l'agriculture. Se sont les promesses du Président du Département de la Moselle, Patrick Weiten. Le budget de 2018 sera alloué à ces secteurs d’activité mais pas seulement. La sécurité routière est la priorité absolue.

Le Département de la Moselle semble avoir clairement établi les priorités. En premier lieu, une partie du budget à hauteur de 15 millions d'euros sera consacré aux opérations structurantes des collèges. Les premiers travaux concerneront les collèges de Stiring-Wendel, de Fontenoy et la demi-pention de la cité scolaire Erckmann Chatrian de Phalsbourg.

Un enjeu transfrontalier 
Les établissements du Département recevront un petit coup de jeune dans les prochains mois et un autre collège pourrait bien voir le jour prochainement à la frontière du Luxembourg dans le but de renforcer les deux pays. Ce projet serait basé sur le modèle que celui du lycée germano-luxembourgeois Shengen-Perl.

La sécurité routière, une priorité absolue 
Le taux d'accidentologie en Moselle est en hausse depuis 2016. Le Département souhaite agir de façon efficace pour le faire chuter et les chantiers sont nombreux pour sécuriser les 4200 kilomètres de routes départementales. Informer, sensibiliser, maintenir la qualité des infrastructures routières... mais surtout, augmenter les contrôles et le nombre de radars.

Une politique en faveur de l’agriculture
Sauver le monde agricole qui est aujourd'hui en grande difficulté est un des voeux du Département de la Moselle. Les exploitations se font de plus en plus rares et le taux d'endettement est fort. Le souhait est de développer une agriculture plus compétitive, faire de l'installation de jeunes agriculteurs une priorité et faire connaître la Moselle à travers tous ses produits de qualité, pas uniquement le lait, la viande et les céréales.

D'autres projets sont également prévus comme celui de maintenir une forte aide aux collectivités, diviser par deux la taxe d'aménagement afin de susciter l'investissement immobilier et renforcer son attractivité.

08/02/2018