• S'Informer

  • 1

Un data center en Moselle 

La société Advanced MedioMatrix vient d'inaugurer proche de l'Hôpital de Mercy à Peltre le premier data center de Moselle. 15000e serveurs sont mis à disposition des entreprises et des collectivités territoriales dans un espace de 2700 m2 sécurisé par reconnaissance faciale. L'offre Advanced MedioMatrix devrait s'élargir d'ici fin 2020 par des services cloud avec la certification de l'entreprise comme étant Hébergeur de Données de Santé et en conformité avec la norme Payment Card Industry Data Security Standard (PCI DSS) pour ce qui est de la sécurité de la chaîne monétique. Des bureaux et des espaces de travail pourront également être loués au sein du data center. Ce data center est d'ores et déjà classé Tier III par l'Uptime Institute ce qui signifie qu'il propose une disponibilité d'au moins 99,982 % sans interruption de connexion. Une telle classification constitue une première en Lorraine et une rareté en France car seulement quatre structures en disposent. Ce premier data center en Moselle représente un investissement de 15 millions d'euros. Huit salariés y travaillent. Advanced MedioMatrix est aujourd'hui en cours de certification ISO 14001 pour faire reconnaître sa démarche visant à limiter son impact environnemental grâce notamment au recours à de l'électricité verte et au recyclage de la chaleur.

22/06/2020

 

Le maire de Villerupt souhaite plus de participations financières du Luxembourg  

Alain Casoni, Maire de la ville de Villerupt, dont c'est le dernier mandat, interpelle Emmanuel Macron sur les compensations fiscales au Luxembourg. Avant son départ, ce dernier a encore quelques projets en attente de trouver une solution qui lui tiennent à cœur, notamment la problématique des compensations fiscales réclamées au Luxembourg. "Cela fait 20 ans que je me bats pour ce sujet récurrent..." précise Alain Casoni.

Les villes frontalières du Luxembourg sont progressivement devenues les plus pauvres de France et doivent malgré elles suppléer à l’offre de services publics du pays le plus riche d’Europe qu'est le Luxembourg. Le ton est donné et un courrier datant de février a été adressé à ce sujet à Mr Macron, Président de la République.

Le Luxembourg ne participe pas suffisamment au co-développement. Une réalité que le maire explique en chiffres : 106000 frontaliers français imposés à la source au Luxembourg mais formés par la France (12,5 milliards d'euros) sans compter les 25000 actifs français résidents au Grand-Duché, 23000 retraités vivant également dans les villes frontalières mais imposés au Luxembourg (en contradiction avec les recommandations de l'OCDE), 14000 chômeurs issus du marché du travail luxembourgeois coûtant près de 120 millions d'euros par an. Sur les territoires frontaliers, le chômage ne baisse pas et seulement 120 millions d'euros seront engagés par le Luxembourg d'ici 2030 au profit des TER... Pour le maire de Villerupt, le Luxembourg n'est pas vraiment présent financièrement et ne participe pas assez au co-développement des villes de proximité.

Il en est de même concernant les structures scolaires : Le nombre d'enfants transfrontaliers augmente dans les établissements scolaires et la municipalité n’est pas en mesure de financer seule un nouveau collège . Le maire en appelle au Luxembourg et demande plus de co-développement avec le Grand-Duché sur des projets qui ont du sens. La commune de Villerupt compte aujourd'hui 10000 habitants dont 3000 familles travaillant au Luxembourg, soit près de 70 % de la population active. 1000 enfants fréquentent les structures scolaires de la maternelle au collège.

Le courrier envoyé par Alain Casoni au Président de la République a pour objectif d'entamer auprès du Luxembourg des négociations et une coopération transfrontalières durables et nécessaires à la survie des communes aux alentours.

03/03/2020

 

Les bâtiments publics du Département de Meurthe-et-Moselle bénéficient depuis le mois de janvier d'une électricité 100 % renouvelable et 50 % locale   

Le Département de la Meurthe et Moselle a signé un partenariat le 7 février avec le fournisseur d'électricité ENGIE qui porte sur l'alimentation en électricité renouvelable des bâtiments du Département et sur un accompagnement pédagogique des élèves des collèges. Depuis le mois de janvier l'ensemble du parc immobilier du Conseil départemental est alimenté en électricité assortie de garanties d'origines françaises certifiant le caractère renouvelable de l'énergie. En 2021, l'électricité sera produite par le Parc éolien du Haut des Ailes. 106 bâtiments bénéficient d'une électricité 100 % renouvelable, avec pour particularité d'être produite localement dès 2021 annonce dans un communiqué le Département.

A l'horizon 2021, ENGIE s'engage à ce que 16 éoliennes (2 MW chacune) du parc éolien du Haut des Aides (mis en service depuis 2005), couvrent la consommation électrique des bâtiments concernés par le contrat. Ce parc est implanté sur les communes d'Igney, Amenoncourt, Repaix et Foulcrey et est exploité par ENGIE GREEN.

Au-delà du contrat de fourniture énergétique, le Département et Engie développeront un dispositif de sensibilisation des jeunes générations autour de la transition zéro carbone et des économies d'énergie.

14/02/2020

 

Les commerces mosellans attirent les Luxembourgeois   

Selon une enquête menée en 2019 par la CCI de Moselle (Chambre de commerce et d'industrie) les résidents Luxembourgeois aiment les commerces mosellans et ont acheté pour environ 220 millions de produits dont 33 % concernent l'alimentaire, les équipements de la maison et de la personne. Ce montant ne comprend pas les achats de tabacs et de carburants précise la CCI. (L'enquête a été effectuée auprès de plus de 22000 ménages, dont 3400 en Moselle et 500 au Luxembourg).

23/01/2020

 

Une nouvelle approche du transfrontalier se dessine  

L'enjeu du "Transfrontalier" est un des dossiers suivi de très près par le sénateur français Olivier Jacquin. Un échange constructif sur un meilleur équilibre des territoires a ainsi pu se dérouler à Longwy samedi dernier lors de la venue du futur ministre de l'économie luxembourgeois, Franz Fayot.
Le besoin d'échanger entre le Luxembourg et la région Lorraine est nécessaire notamment sur comment trouver des solutions concernant la mobilité qui est aujourd'hui difficile sur les territoires frontaliers, sur le prix du logement qui devient exorbitant au Luxembourg pour les entreprises, la fiscalité française et luxembourgeoise à ce sujet, la métropolisation de Luxembourg-ville en vue de dynamiser les villes du nord du Luxembourg, l'économie, la culture, la formation... Un grand débat sur une double-convention et d'infrastructures de mobilité est évoqué. Olivier Jacquin estime que les déséquilibres de territoires à la frontière ne sont pas acceptables et que son  rôle est d’abord d’être offensif vis-à-vis de l’état français. "Si le gouvernement français me dit qu’il a des raisons d’accepter la situation inéquitable, alors c’est à lui de compenser sur la bande frontalière" précise-t-il dans son intervention. À propos du Luxembourg, "Nous sommes voisins, nous avons une relation riche, la présence de Franz Fayot est précieuse" rappelle Olivier Jacquin.  Les deux hommes ont convenu de plusieurs échéances à venir pour 2020 : Franz Fayot souhaite inscrire un débat d’orientation sur le transfrontalier à la Chambre, incluant des dimensions au-delà de la mobilité, telles que l’économie, la culture ou la formation. Olivier Jacquin souhaite un document “consolidé” sur la relation Lorraine-Luxembourg de la part du gouvernement français, “pour que l’on puisse discuter entre états qui se respectent de tous les sujets”. Les deux hommes ont enfin convenu d’un colloque “avant l’été” sur le transfrontalier, avec la volonté d’un futur ministre de l’économie d’intégrer un maximum de dimensions nouvelles dans les travaux.

21/01/2020

 

Le home staging s'installe à Algrange 

Une entreprise locale spécialisée dans le home staging vient de s'implanter à Algrange. Elle vise une clientèle lorraine et luxembourgeoise.

Qu'est-ce que le Home Staging : C'est un ensemble de techniques qui permet de mettre dans les meilleures conditions un bien immobilier destiné à la vente ou, éventuellement à la location. Originaire des Etat-Unis, cette pratique se répand aujourd'hui de plus en plus en France où elle remporte un vif succès.

Dépersonnaliser et épurer un intérieur sont les bases du home staging. Généralement se sont de petits travaux à moindre frais (peinture mur et menuiseries, réagencement de certaines pièces ...) et on pourrait comparer cela à une décoration d'intérieur à "petit budget".

Cette méthode ne fait pas perdre d'argent, mais elle n'en fait pas gagner pour autant. L'objectif est de valoriser le bien à vendre et d'amener les futurs acheteurs à se projeter dans l'habitation, les incitant ainsi à acheter. Votre bien est vendu plus rapidement et au prix du marché. Mieux vaut effectivement faire du home staging que de devoir négocier le prix de son bien à la baisse. Au final, investir 5 000 € dans des travaux pour vendre au prix s'avère plus judicieux que de devoir vendre sa maison 15 000 € de moins.

Alors si vous souhaitez vendre votre bien rapidement et au prix pensez au home staging.

19/11/2019

DECAUX MOIS SPORT 2019428  

Mois du Sport Culture et Handicap à Thionville 

La ville de Thionville accueille du 1er au 31 octobre 2019 la 2ème édition du MOIS DU SPORT CULTURE ET HANDICAP. 

Vous êtes en situation de handicap et souhaitez essayer une activité sportive ou culturelle, alors n'hésitez pas à vous informer et à vous inscrire via le site www.thionville.fr
 
Coordonnées par la Ville de Thionville, le CCAS et la Mission Handicap, de nombreuses associations sportives et culturelles de Thionville vous proposent de venir essayer gratuitement leurs activités durant tout le mois d'octobre : tennis de table, escrime, peinture, pratiques artistiques sont au programme et bien d'autres activités à venir découvrir.
 
Contact mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
14/10/2019

lesfrontaliers 1200x800 visuel principal 

  

Depuis le 24 septembre, les bus partagés de Kussbus desservent aussi Thionville !

Après l'ouverture d'une première ligne "Arlon le Kirchberg/Glacis, la start-up luxembourgeoise propose depuis le 24 septembre ses services de bus partagés depuis Thionville. Un départ est prévu le matin et un retour l'après-midi à partir de 16 H00, du lundi au vendredi (tarif annoncé par trajet : 5,45e). Pour annoncer la création de cette nouvelle ligne, une campagne digitale de communication a été lancée. La jeune pousse compte également sur ses usagers pour répandre l'information et ainsi créer le buzz. Côté Belgique, Kussbus a depuis septembre prolongée la ligne belge jusqu'à la commune d'Habay, située après Arlon.

Comment fonctionne KUSSBUS : les trajets empruntés par les minibus de Kussbus sont calculés par un algorithme en fonction des réservations qui sont faites par les usagers depuis une application. Des arrêts virtuels sont alors créés et communiqués au chauffeur. Le trajet est également défini en fonction de la fréquentation des routes. Aux heures de pointe, ce sont par exemple les routes qui disposent d'un couloir de bus qui sont utilisées au profit des autoroutes.

+d'infos sur : www.kussbus.lu

26/09/2018

1454  

Hausse de l'immobilier dans le Grand Est

Selon l'étude des notaires de France au mois de juillet 2018, les villes comme Reims, Metz, Nancy, Strasbourg, Mulhouse,... sont en hausses sur les prix au mètre carré des appartements anciens. Une mention très bien pour Metz qui se situe à la troisième place de la plus forte progression en France (10,2%) derrière Bordeaux et Lyon. Cependant, d'après les professionnels du marché local messin, il faut faire attention à ce chiffre car le paysage urbain a considérablement changé depuis une dizaine d'années, notamment avec la construction de nombreux immeubles et la création de nouveaux quartiers comme les Coteaux de la Seille ou le quartier de l'Amphithéâtre. Tous ces biens neufs viennent gonfler le prix du M² de l'ancien à leurs ventes. De plus, les statistiques sont calculés sur les logements vendus sur l'année alors qu'il y a des appartements anciens (ne respectant pas les nouvelles normes) qui ont beaucoup de mal à trouver preneurs.

03/08/2018